Astuces et recettes produits d'entretien naturels - Savonnerie du Colibri

Fabriquer ses tablettes lave-vaisselle maison

Pour réaliser environ 40 tablettes de lave-vaisselle, il vous faudra rassembler les ingrédients suivants:

180 g de bicarbonate de soude (1 tasse et demi)
180 g d’acide citrique en poudre (1 tasse et demi)
90 g de gros sel non-raffiné et non-traité
12 cl de vinaigre blanc (1/2 tasse)
20 gouttes d’huile essentielle de citron

Préparez un récipient dans lequel vous allez mélanger le tout mais attention: le mélange va dégager des odeurs fortes suite à la réaction du vinaigre et de l’acide citrique et bi-carbonate de soude. Il faut donc réaliser cela dans une pièce ‘à part’ (par exemple, un garage ou un grenier).

La réaction prendra environ 2h (mais vous n’avez pas besoin de rester à côté, hein!). Vous mélangerez de temps à autre et vous observerez des petits bouillonnements. Après ce bouillonnement, quand la pâte commencera à s’épaissir, vous pourrez verser dans des moules en silicones ou des bacs à glaçons.

Vous laisserez sécher derrière une fenêtre au soleil durant 24h à 48h avant de démouler et c’est bon!

Savons naturels faits main - Savonnerie du Colibri

Fabriquer sa poudre à lessiver maison

Faire sa poudre à lessiver soi-même n’est pas si difficile. Voici les ingrédients à trouver:

250 g de savon (le plus naturel possible, hein! sinon, la recette n’aura pas l’intérêt d’être naturelle 😉
80 g de bicarbonate de soude et 160 g de cristaux soude
40 g de gros sel
80 g d’acide citrique

  • Passer le savon dans un robot mixeur pour le réduire en gros grain (presque de la poudre)
  • Verser dans un récipient et ajouter les autres ingrédients et bien remuer.

Il est possible (en fonction du savon choisi) qu’il y ait une petite réaction entre l’acide citrique et le ‘gras’ du savon, c’est normal.

  • Vous pouvez ajouter à la fin quelques gouttes d’huile essentielle de votre choix pour l’odeur mais ce n’est pas obligatoire. Ce sera fonction du savon de départ choisi.

Et voilà, vous aurez une poudre à lessiver que vous pouvez utiliser à raison de deux cuillers à soupe par lessive.

Bonnes lessives naturelles sans irritants 😉

Mieux consommer, fabriquer soi-même

Devenir un consom’acteur averti

Notre avenir passe par notre capacité à nous prendre en charge et développer notre esprit critique au lieu de nous positionner en victime.

« La sagesse réside dans l’individu. Encore faut-il la faire émerger par l’éducation. »

On me demande souvent comment détecter si le savon est bon?

Un premier pas simple consiste à décoder ces fameuses étiquettes INCI et à les comparer avec les nombreuses listes connues de produits dangereux, comme par exemple celle du site www.quechoisir.org (voir la liste des cosmétiques à éviter).

Une autre action possible consiste à parcourir la liste des produits cosmétiques actuellement identifiés comme contenant des composés toxiques et à les éliminer de chez soi.  Aussi, il existe bon nombre de sites qui expliquent comment faire du savon, ou autres cosmétiques, soi-même.

Une gamme de savons pour les besoins de tous

Détecter les faux savons artisanaux

Beaucoup de ‘faux’ artisans revendent des savons ‘naturels’ dont l’origine est incertaine et les compositions douteuses. Les marchés du Sud de la France en sont remplis malheureusement.

Pour commencer à faire votre chemin, votre premier réflexe doit toujours être de regarder l’étiquette dans le détail. Si la liste des ingrédients dépasse 15 éléments, ça commence mal! Un savon naturel n’a pas besoin de beaucoup d’ingrédients pour être propre et naturel.

Si la liste des ingrédients commence par ‘Sodium palmate’ ou ‘Sodium Palm Kernalate‘, ça continue mal car cela signifie que ce savon est majoritairement à base d’huile de palme. Pas terrible d’un point de vue éthique.

Toujours sur l’étiquette, si vous détectez des choses comme ‘fragrance’ ou ‘parfum’, c’est d’office du synthétique! Rien d’artisanal ni de naturel, bien au contraire. A éviter!

De plus, si les couleurs des savons sont vives, demandez au savonnier comment il fait. Si la réponse n’est pas convaincante, évitez. Il est en effet difficle (mas pas forcément impossible) d’obtenir des couleurs vives sans utiliser des oxydes métalliques et autres colorants synthétiques. D’ailleurs si parler avec le savonnier le rend mal à l’aise… passez votre chemin.

Il y aurait encore beaucoup de choses à dire sur les trucages qu’emploient ces revendeurs au détriment des vrais artisans mais dans tous les cas, privilégiez le dialogue. Ceci devrait vous donner une bonne idée de la crédibilité du produit final.